Un déménagement, une nouvelle année et des projets

Mieux vaut tard que jamais, comme ce blog se veut aussi une mémoire de nos mois passés à apprendre ensemble, voici un plan de ce que nous avons mis en place pour rythmer nos journées – et sans doute quelques soirées aussi!

Nos premières semaines ont été studieuses et pleines de tests autour d’une nouvelle alimentation. Comme beaucoup de gens apparemment (de plus en plus nous a dit notre médecin),  une suspicion d’intolérance au gluten pour les deux loukoums nous fait passer par de nombreuses lectures et essais de recettes adaptées.  Franchement pas facile, je le mets donc sans hésiter dans nos apprentissages 2014 : découvrir l’alimentation sans gluten! mais aussi de plus ejardin 1n plus végétarienne et pourquoi pas végétalienne à ses heures. En réalisant l’impact de certains composants sur nos santés et sur l’environnement, cela nous motive. Mais aussi simplement car nous sommes curieux de goûter à toutes ces alimentations que nous ne connaissons pas.

Un autre gros projet de l’année qui commence cette semaine : notre nouveau jardin potager! Nous venons de déménager et, joie, chants et allégresse, des jardins familiaux étaient  disponibles à côté de chez nous. Nous voici donc locataire de 120 m2 de bonne terre à cultiver. Voyez vous même le travail qu’il reste! Haut les  cœurs, on a plein de projets en tête.

Là aussi, on a tout à apprendre. Nos premières journées consistent à désherber au râteau et à la main puis à retourner un peu la terre avec notre toute nouvelle grelinette! Un des 2 jardins n’avait pas été utilisé depuis au moins 3 années, on doit donc faire une petite butte à composte au fond du jardin afin de ne pas remplir d’un coup le cylindre à compost. La méthode est assez simple, il faut laisser à l’avant le même espace pour retourner le compost de temps en temps.

buttecompost

Publicités

Confiture soleil (ou miel de pissenlit)

Voici 3 semaines que nous avons fait cette confiture, et je regrette déjà de n’en avoir fait qu’une volée!

A côté de chez nous, il y a quelques jardinets qui ne sont aspergés d’aucun produit et, en avril, des pissenlits les inondent. Par chance, les propriétaires sont très heureux de nous laisser les délester de ces fleurs avant qu’ils ne passent la tondeuse! Me voici donc avec mes 2 petits mousses entrain de remplir un grand sac de pissenlits d’un jaune éclatant, cajolés par le soleil et en conversant dans mon allemand approximatif avec ces voisins fort sympathiques. Une belle et joyeuse récolte!

De retour à la cuisine, les mousses, toujours aussi motivés, m’ont aidée à séparer les fleurs des tiges pour les mettre dans des grands saladiers… boulot long et fastidieux! Certains enlèvent juste les pétales jaunes de la fleur; pour notre part, nous n’hésitons pas à laisser la collerette verte si elle s’arrache avec : le goût n’est pas amer et la couleur de la gelée reste très jolie. Et toutes ces fleurs, en plus d’une heure, nous ont seulement donné un petit 600g, mais un 600g concentré de promesses gourmandes!

Voici la recette que nous avons utilisée:

  • 600 g de fleurs de pissenlits
  • 1,2 kg de sucre (nous mettons du sucre brut)
  • 2 citrons biologiques coupés en gros dés
  • 2 pommes biologiques coupées en gros dés
  • 2,4 litres d’eau

Mettre tous les ingrédients dans une grosse marmite et faire bouillir 2mn puis mijoter à feu moyen durant 1 heure. Laisser reposer un bon 12 heures (ici la préparation était finie en fin d’après-midi et on a laissé reposer jusqu’au lendemain matin) puis passer la potion à la passoire. Nous on aime bien avoir quelques pétales mélangées à notre miel, mais si vous voulez un miel translucide filtrez plutôt la potion au tamis. Remettre la potion ainsi filtrée à feu doux 1 à 2 heures – sans couvercle – pour faire réduire le liquide. Mettre en pot (là nous avons eu 4 pots standards + 1 petit pot) et déguster! Cette confiture a vraiment une texture de miel et un goût de fleur merveilleux. Si vous préférez une version en gelée, rajoutez 4 à 6 grammes d’agar agar 5 mn avant la fin de la 2ème cuisson (donc lorsque le liquide est filtré) et faites bouillir 1 ou 2 minutes.

J’ai découvert la recette de ce miel dans un livre dont nous sommes amoureux : La cuisine de la reine des prés. Je trouvais cependant que leur version avait trop de sucre, d’où quelques modifications personnelles.

Ce livre est magnifique : plein de recettes amusantes suivent les saisons et explorent ce qu’on peut trouver dans les champs, jardins, dans la forêt… Nous avons aussi de la même série La cuisine de Robin des bois, et à eux 2 ils nous permettent de découvrir les plantes de façon très ludique et de faire des mets gourmands et hors du commun. Tant qu’à être dans nos outils de découverte, pour compléter ce thème des plantes et des saisons, nous avons aussi le livre Les plantes qui puent, qui pètent, qui piquent. Ce dernier, grand loukhoum le feuillette régulièrement juste parce qu’il l’amuse et l’intéresse et c’est celui qui le motive le plus à observer les plantes et fleurs au jour le jour. Parenthèse des livres fermée!

Bon appétit!