Ressources et questionnements – homeschooling à Bern

CheminNous débutons l’aventure du homeschooling pour de nombreuses raisons, rejoignant toutes ce désir de vivre nos rêves et nos valeurs.

Cela commence poétiquement par le dédale légal. En Suisse, chaque canton a ses propres règlements. Nous vivons à Berne, et il semblerait qu’une lettre parentale indiquant notre choix suffirait à procéder à la désinscription. A suivre donc.
D’autre part, la peur de l’isolement me titille, pour mes enfants et pour moi. La richesse des apprentissages vient aussi des partages et si j’ai des forces en sciences, à terme, je risque de manquer de profondeur dans d’autres thèmes. J’adorerais créer des échanges d’ateliers avec d’autres familles. En parallèle des renseignements légaux, je cherche donc à tisser un réseau de familles qui vivent l’instruction à la maison. Entre autres forums, je me suis inscrite comme membre à l’association éducation à domicile Suisse qui donne accès à un forum, mais aussi à une liste des homeschoolers voisins ainsi qu’une aide dans les démarches.
Aussi, des rencontres régulières se font dans chaque canton. Pour Berne, il y a une rencontre en salle de gymnastique deux matins par mois et, une fois par mois, une famille accueille les homeschoolers mais aussi les gens qui s’intéressent à l’instruction en famille et qui veulent simplement rencontrer d’autres personnes qui vivent cela. Plus d’informations ici.

Ce qui me laisse confiante que cette nouvelle route va être pleine de nouvelles rencontres et de beaux échanges!

Edit quelques semaines plus tard!

Pour déscolariser ses enfants dans le canton de Berne, il suffit de remplir un formulaire. Pour cela contactez l’inspecteur de votre périmètre :

http://www.erz.be.ch/erz/de/index/kindergarten_volksschule/kindergarten_volksschule/schulaufsicht/regionale_schulinspektorate1.html

Ce formulaire, en dehors de vos renseignements personnels, demande aussi la description du lieu dans lequel se passera le homeschooling (en général à la maison!). Il faut aussi une enseignante ou un enseignant de référence : quelqu’un qui possède un diplôme d’enseignant, peu importe le niveau, venant d’une école pédagogique suisse. Cela peut être vous-même ou une personne que vous connaissez ou même que vous contactez par voie indirecte.

L’inspectrice vous téléphonera après avoir reçu votre dossier afin de discuter (bien agréablement) avant d’accepter et vous fera une visite durant l’année scolaire.

Publicités

Par où on commence?

IMG_5204

Toucher, vivre, partager sur des sujets qui touchent de près l’amour, le partage… Nous avons soif de simplicité volontaire, car nous en arrivons à perdre de vue notre essence, nos valeurs, notre envie de voir grandir nos enfants avec amour. Cet amour on veut le dépoussiérer, lui rendre ses couleurs, sa douceur, ses rires. Il y a forcément des connections entre les gens, nous sommes des êtres humains, nous vivons sur un planète et avons les mêmes besoins pour vivre, la même envie de bonheur.

Alors, par où on commence? Comment fait-on pour changer notre relation à la consommation. Par la nourriture, et cette image du corps, de comment les repas sont préparés, les courses faites, dans un tumulte d’économie, de biologique, de local, dans un tas de cartons, de plastiques, de promotions et de fatigue. J’ai habitué mon corps à manger sucré, gras, beaucoup. Mes émotions vivent dans l’oubli de la satiété. Personne n’est obèse dans notre maisonnée, mais cette attention au corps que je porte m’insupporte. Je vois mon gras comme le signe de mon inaction, et de ma paresse, comme l’oubli que le soleil, les couleurs, l’amour passent par un décrassage de toutes ces habitudes.

Les relations avec mes enfants, avec mon mari, qui sont écrasées par le rythme, par les rêves, par les envies d’autre chose. J’ai besoin de respirer, de faire le vide autour de nous, de nous centrer sur le vrai.

Et cette relation au virtuel, qui fait écho à ma consommation, cette lucarne sur les autres, cette paresse facile…

Il est des processus qui rapprochent de soi, qui permettent de vivre l’amour sans aigreur, sans souvenirs lourds, et qui permettent de ne plus crier à nos proches qu’on les aime, mais de les toucher avec douceur. Alors c’est parti pour une nouvelle aventure!